Fédération Française de Judo
Judo, Jujitsu, Kendo et disciplines associées

European Judo Union International Judo Fédération Paris 2024
App store Google Play

PARIS GRAND SLAM - JOUR 1

PARIS GRAND SLAM - JOUR 1
Catégorie : COMPÉTITION
le 06/02/2016

En cette année olympique, le Paris Grand Slam est un passage obligatoire pour les meilleurs judokas du monde venus emmagasiner de précieux points afin de monter au classement de la Ranking List olympique.

Avec 27 engagés français seuls 5 sont parvenus à monter sur le podium de l’AccorHôtels Arena de Bercy. Retour de cette première journée.

 

La valeur sûre Clarisse Agbegnenou a encore fait sensation devant un public fervent. C’est sans surprise que la sociétaire du JCE Argenteuil est partie en trombe sur le tatami parisien pour bousculer ses adversaires. Elle donne, d’entrée de jeu, le ton avec une victoire expéditive au premier tour avec son kubi-nage « made in Gnougnou » sur Laura Lopez Salles (AND). Une victoire qui l’emmène tout droit en quart de finale l’opposant à Anicka Van Emden. En toute sérénité, notre vice-championne du monde jouera sur la stratégie des pénalités, un shido, pour s’imposer face à la Néerlandaise et assurer une place en demi-finale. Une demi-finale des plus fracassantes de la journée avec un osoto-guruma puissant qui scotche littéralement la championne d’Europe Martyna Trajdos en moins d’une minute. Elle est à domicile et le fait savoir à  Miku Tashiro (tombeuse de la championne du monde en titre, la Slovène Tina Trstenjak). Kumi-kata posé, la Française plaque la Japonaise sur o-uchi-gari avant de conclure au sol. Cette cinquième victoire en Grand Slam fait retentir la Marseillaise pour le plus grand bonheur des supporters français.

 

En course pour la qualification olympique, le duo Euranie / Gneto donne encore une fois du fil à retorde au staff national pour les départager. Les deux prétendantes à Rio ont décroché toutes les deux le bronze. Annabelle efficace sur ses mouvements de jambe, Priscilla vive sur ses sode-tsuri-komi goshi qu’il est dur d’en préférer une ! Le tirage au sort leur a imposé une rencontre en quart de finale offrant ainsi au public la seule rencontre 100% française de la journée. Le duo se retrouve en duel et donne l’avantage d’un waza-ari sur un contre d’Annabelle qui assure une place en demi-finale. Malgré sa défaite face à sa compatriote Priscilla s’impose en finale de repêchage sur la Polonaise Agata Perenc avant de conclure au sol sa journée en immobilisant l’Allemande Mareen Kraeh en place de 3.  Annabelle pouvait créer l’écart aujourd’hui mais sa défaite en demi-finale sur Majlinda Kelmendi sur koshi-guruma (waza-ari) et sur haraï-goshi la remet sur le même piédestal que Priscilla en décrochant le même métal avec sa victoire  en place de 3 sur la Coréenne Mi-Ri Kim d’un waza-ari sur un contre.

 
 
 
 
 

La belle surprise de cette journée est signée Walide Khyar ! Pour sa première participation au Paris Grand Slam, le sociétaire enFLAMme Bercy en décrochant une médaille de bronze. Ce champion d’Europe junior est venu montrer son potentiel à ses aînés juste pour annoncer la couleur et s’installer fièrement chez les seniors. L’effervescence du sociétaire de FLAM 91 lui permet de se déjouer du médaillé olympique, le Brésilien Felipe Kitadaï en lui infligeant 3 shido à 2. D’un judo très aérien et explosif, Walide Khyar signe un magnifique ippon sur uchi-mata à l’Allemand Tobias Englmaier. Malgré sa fougue, le Français a manqué d’expérience face à Toru Shishime surpris par l’ippon-seoi-nage du japonais.
Walide, repêché, reste concentré sur son objectif, la médaille à domicile ! Mission remplie avec une victoire stratégique sur l’Ouzbèk Sharafuddin Lutfillaev en place de 3. Il gardera son avantage de 2 shido pour décrocher sa première médaille dans un Grand Slam. Une médaille prometteuse qui marque les esprits avec la défaite prématurée de Vincent Limare et de Sofiane Milous.

 

Là où l’on attendait le leader Loïc Korval, c’est son partenaire de club Kilian Le Blouch qui vole la vedette en – 66 kg. « Monsieur 3 poumons » s’est montré très convaincant à l’AccorHôtels Arena en décrochant sa première médaille à Bercy. Plus stratégique que technique, le sociétaire de FLAM 91 s’est déjoué de ses adversaires en s’imposant sur les pénalités lui permettant de monter jusqu’en demi-finale. Mais face au Japonais Masashi Ebinuma, le Française se fait piéger à son propre jeu et s’incline 2 shido. Kilian se donne tous les moyens pour enfin décrocher une médaille à domicile. Face au Coréen Limhwan Kim en place de 3 trouve une ouverture pour placer un ko-uchi-gari (yuko). Un avantage qu’il conserva jusqu’au bout pour monter sur le podium.

 

Pas de médaille pour Automne Pavia qui reste au pied du podium avec une journée plutôt à demi-teinte puisant son énergie dès son deuxième tour pour s’imposer au Golden Score contrant la Japonaise Tsukasa Yoshida. Elle remonte les repêchages après sa défaite en quart de finale mais l’Américaine Marti Malloy a pris sa revanche d’Astana en s’imposant d’un yuko en place de 3 laissant la Française sur la touche.

 
 
 

Il y a forcément des déceptions à commencer par le forfait d’Amandine Buchard. Ou bien encore la défaite prématurée de Loïc Korval, il y a des jours avec et des jours sans.    
Sans parler de Pierre Duprat qui butte en finale de repêchage.

Une frustration pour Vincent Limare qui se blesse sérieusement la cheville face au médaillé de bronze mondial à Paris en 2011, l’Azéri Ilgar Mushkiyev.

 

Interview de Clarisse Agbegnenou

 


ITW Clarisse AGBENENOU par FFJudo

 
Retrouvez les réactions des engagés du jour sur Judo TV et la galerie photos de ce Paris Grand Slam.