Fédération Française de Judo
Judo, Jujitsu, Kendo et disciplines associées

European Judo Union International Judo Fédération Paris 2024
App store Google Play

PARIS GRAND SLAM - JOUR 2

PARIS GRAND SLAM - JOUR 2
Catégorie : RÉSULTATS
le 07/02/2016

Dans cette deuxième journée à l’AccorHotêls Arena, nous avons vécu, aux rythmes des 27 engagés du jour, beaucoup de surprises… des bonnes comme des mauvaises. A l’image de la déception d’Emilie Andéol, vainqueur de l’édition 2015, qui se fait sortir dès le premier tour par l’Ukrainienne Iryna Kindzerska sanctionnant la Française 4 shido. De voir la même désillusion pour Audrey Tcheuméo, vainqueur aussi en octobre dernier, se faire contrer sur ura-nage au Golden Score par la vice-championne olympique, la Britannique Gemma Gibbons et l’erreur d’Alain Schmitt qui lui coûtera une disqualification pour saisie de jambe sur le Géorgien Avtandili Tchrikishvili au deuxième tour.

 

Des chances de médailles renvoyées rapidement aux vestiaires qui laissent un goût amer de cette édition 2016 en vue de leur préparation olympique.

 

 

 

 

On a vu des belles performances, notamment avec Marine Erb qui s’est montrée plus que convaincante dans la catégorie des + 78kg avec un o-uchi-gari qui en a plaqué plus d’une aujourd’hui et ce n’est pas la Néerlandaise Tessie Savelkouls qui vous dira le contraire. Malgré sa défaite en demi-finale sur la Chinoise Sisi Ma, la Villemombloise a décroché sa première médaille dans ce Grand Slam en s’imposant 2 shido à 1 contre la Sud-Coréenne Minjeong Kim. 

 

Ludovic Gobert est monté d’un cran dans ce Grand Slam malgré qu’il reste au pied du podium. Bien posé  sur son kumi-kata, concentré sur la moindre attaque, le Génovéfain a dégainé ses contres pour sortir ses adversaires ou bien encore un o-uchi-gari en ken ken pour accéder à la demi-finale. Après sa défaite sur le Japonais Daïki Nishiyama  de 2 shido à 1, Ludovic termine malheureusement sa journée sans médaille. Battu par le redoutable Géorgien Varlam Liparteliani d’un waza-ari sur un maki-komi. Pas encore de médaille, mais il aura montré un niveau bien au-dessus de ce qu’il proposait jusque lors…à suivre

En l’absence de Teddy Riner, c’est le jeune Hamza Ouchani qui a fait parler de lui dans la catégorie des + 100kg pour sa première particpation. En créant l’exploit de battre le numéro 6 mondial, le Géorgien Adam Okruashvili le sanctionnant 4 shido…Rien que ça ! Mais face à l’Israélien Or Sanson, bien en forme, le sociétaire du Blanc Mesnil Sports Judo n’a rien pu faire en quart de finale et encore moins en finale de repêchage sur le Brésilien David Moura.

Julian Kermarrec, remplaçant de Loïc Piétri blessé au genou, à profité de sa participation pour marquer les esprits en se hissant jusqu’en quart de finale. Pas mal pour une première participation ! Il se montre assez complet dans son judo avec ses mouvements d’épaule ou bien encore ses enchaînements au sol et son juji-gatame. Mais il manque certainement d’expérience en international pour encore accrocher le podium. Après sa défaite en quart de finale, le Génovéfain s’incline en finale de repêchage sur le Hongrois Laszlo Csoknyai sur une esquive d’uchi-mata (yuko).

 

Mais nous avons aussi vécu des contre-performances comme la défaite de Lucie Louette-Kanning, qui rappelons-le, a fait son retour à la compétition internationale en décrochant l’argent  il y a deux semaines à Cuba. La sociétaire d’ARAM avait pourtant bien commencé sa journée en renversant la Lituanienne Santa Pakenyte sur un uchi-mata explosif (ippon) avant de s’incliner de 2 shido à 1 face à la Chinoise Sisi Ma.

 

 

 

 

 

 

 

On a aussi profité des leaders français en cette fin de journée pour voir l’AccorHôtels Arena vibrer.

La tenante du titre mondiale Gévrise Emane assure une place sur le podium en décrochant le bronze. Son seoi-nage a encore fait sensation sur les tatamis parisiens pour monter tranquillement jusqu’en quart finale. Une rencontre 100% française où l’on retrouve Fanny-Estelle Posvite. La Limougeaude prendra l’avantage de ce combat  face à son aîné en la sanctionnant 4 shido. Fanny en demi, Gévrise en finale de repêchage. Mais la situation va se retourner contre la sociétaire de l’AJ Limoges disqualifiée de la compétition  pour action dangereuse. Pendant ce temps, la Levalloisienne assure une place de 3 et envoie valser la Canadienne Kelita Zupancic sur son morote-seoi-nage (waza-ari).

Il pourra se vanter d’avoir mis le plus bel ippon de la journée, du week-end voire même de 2016. Oui, on peut vraiment s’enFLAMmer !!! Déjà bien en forme en balayant sur son passage le Slovaque Milan Randl, Alexandre Iddir nous a coupé le souffle en demi-finale en scotchant littéralement son redoutable adversaire le Géorgien Varlam Liparteliani sur un ippon-seoi-nage (ippon) sur le gong alors qu’il était menait d’un waza-ari. Une victoire in extremis qui le propulse en finale. Opposé au Japonais Daïki Nishiyama, le Français se laisse piéger au sol. Il décroche certes une médaille d’argent mais aujourd’hui, le message est clair, maintenant le Géorgien n’aura qu’à bien se tenir !

 

Le public va vraiment s’habituer à voir Cyrille Maret gagner à domicile et il le vaut bien ! Serein toute la journée, le sociétaire de l’ACBB a fait un parcours sans faute. Et il aime le faire dans la manière avec un travail au sol parfait, à l’image de son quart de finale contre le Portugais Jorge Fonseca sur un étranglement ou bien encore efficace sur kata-guruma en demi-finale sur l’Azéri Elmar Gasimov. Le Français conclu sa journée en immobilisation sur le Canadien Kyle Reyes pour faire vibrer l’Arena.

 

 

 

Avec 9 médailles dont 2 en or, une argent et 6 de bronze, la France se classe 3e nation derrière le Japon et La Corée du Sud.

Bilan mitigé mais gardons en tête que cette étape importante reste une préparation olympique pour l’équipe de France.

 

Interview de Cyrille Maret


ITW Cyrille MARET par FFJudo

Toutes les réactions des engagés du jour sur Judo TV et la Galerie Photos.

 

Voir les résultats complets