Fédération Française de Judo
Judo, Jujitsu, Kendo et disciplines associées

European Judo Union International Judo Fédération

GRAND PRIX PORTUGAL 2022 - LES RÉSULTATS

GRAND PRIX PORTUGAL 2022 - LES RÉSULTATS
Catégorie : ACTUALITE FEDERALE
le 31/01/2022

Le Portugal organisait le tout premier Grand Prix de son histoire ce week-end. Ce rendez-vous lance l’année judo 2022.

L’équipe de France effectuait sa première sortie de l’année à l’occasion de ce Grand Prix avec une sélection de 18 Français désireux de bien lancer leur saison et, pour certains, de décrocher les dernières places disponibles pour participer au Paris Grand Slam (-73kg, -90kg, +100kg). La délégation française termine avec un bilan de 3 médailles de bronze et 1 médaille d’argent.

Jour 1 : 

La compétition a bien démarré pour la France qui compte 2 médailles de bronze à l’issue de la première journée grâce à Mélanie Vieu et Léa Bérès, en -48 kg. Les deux Françaises ont connu un parcours similaire et ont montré leur force de caractère en repartant de l’avant après leur défaite en demi-finale. La première a décroché sa place de trois au golden score sur un tai-otoshi face à la Néerlandaise Amber Gersjes. Elle imite ainsi Léa Bérès qui, lors du combat précédent, a forcé son adversaire belge à multiplier les erreurs et concéder le hansoku-make. Les deux jeunes athlètes montent pour la première fois sur un podium de l’IJF World Tour. 

Martha Fawaz (-57 kg) a été proche de terminer 3e. Elle s'est inclinée face à l’expérimentée Portugaise Telma Monteiro, vainqueure sur un o-soto-gari. 

Parmi les autres résultats du jour, Théo Raoul-Hebrard et Maxime Merlin, tous deux engagés en – 60 kg, n’ont pas atteint les phases finales, tout comme Sina Sadroleslami, battu au premier tour. 

De son côté, Léonie Gonzalez a fait amende honorable face à la championne olympique Distria Krasniqi (KOS), mais la jeune Française s’incline au second tour.

Jour 2 : 

La 2e journée de compétition de l’EDF s'est terminée avec une seule médaille, en bronze, mais 4 des 6 judokas engagés sont parvenus à se placer dans le tableau final.

En -73 kg, le jeune Joan-Benjamin Gaba s’est démené pour obtenir le bronze. Vainqueur de ses deux premiers combats, il s’incline par ippon en quart de finale face au Mongole Ankhzaya Lavjargal. Repêché, puis qualifié en place de 3 après le hansoku-make de son adversaire, il rencontre Sod-Erdene Gunjinlkham (MON), et l’emporte par ippon sur un magnifique harai-goshi !

Nicolas Chilard (-81kg) décroche quant à lui une belle place de 5ème pour son retour à la compétition après plus de neuf mois d’absence. Battu en demi-finale, le Breton va également céder en place de 3 : malgré une ultime tentative de uchi-mata lors des dernières secondes du combat, le Français s’incline par un waza-ari suite à un morote-seoi-nage du Coréen Kim Jonghonn. Plutôt en verve la veille, les féminines n’ont pas connu la même réussite : Mélodie Turpin et Kaila Issoufi terminent toutes les deux à la 7e place après leur défaite en repêchage. Les jeunes Danyil Zoubko et Arnaud Aregba ne sont pas parvenus à atteindre les phases finales. Malgré une bonne entame, le second a buté sur le Belge champion du monde Mathias Casse au deuxième tour.

Jour 3 :

Lors du dernier jour de compétition pour nos Français, l’étincelle est venue de Stessie Bastereaud qui rapporte une belle médaille d’argent d’Almada à l’issue d’une journée presque sans faute. Elle remporte ses premiers combats haut la main avant de profiter du forfait de la judoka croate Ivana Maranic. Bien décidée à monter sur les hautes marches sur le podium, la française réalise un incroyable o-soto-gurama face à la Mongole Amarsaikhan et se dirige vers la finale. Malheureusement, cette finale gardera un goût amer puisque la judokate française se prend hansoku-make dès les dix premières secondes de combat.

Joris Agbegnenou faisait ses premiers pas en compétition internationale et le jeune Français termine à la 7eplace en -100kg. Après un bon début de compétition et un morote-soein-nage qui marque un waza-ari pour remporter le combat, le Français voit sa compétition stoppée par 2 défaites consécutives, dont le dernier face au Géorgien Giorgi Beriashvili.

En +100 kg, Guerman Andreev termine également 7ème. Gagnant son deuxième tour par ippon sur harai-goshi, il perd ensuite comme le judoka finlandais par une immobilisation au sol en quart de finale et est stoppé en repêchage. 

Marie Fernandez et Habi Magassa (-78 kg), nos deux autres Françaises engagées ne sont malheureusement pas parvenues à se qualifier pour le tableau final.