Fédération Française de Judo
Judo, Jujitsu, Kendo et disciplines associées

European Judo Union International Judo Fédération Paris 2024

J6 JEUX OLYMPIQUES : MADELEINE MALONGA EST VICE-CHAMPIONNE OLYMPIQUE

J6 JEUX OLYMPIQUES : MADELEINE MALONGA EST VICE-CHAMPIONNE OLYMPIQUE
Catégorie : JEUX OLYMPIQUES
le 29/07/2021

Madeleine MALONGA (-78kg) apporte une nouvelle médaille à l'équipe de France en décrochant l'argent. Alexandre IDDIR (-100kg) est, quant à lui, non classé.

Le premier combat de Madeleine l'oppose à Bernadette GRAF (AUT). Il dure un peu plus d'une minute, notre n°1 mondiale marquant waza ari, ippon.  Le quart de finale avec la Cubaine Kaliema ANTOMARCHI est serré, les deux combattantes marquant toutes les deux waza ari mais notre championne du monde s'impose au golden score. La Coréenne Hyunji  YOON est sanctionnée de 3 shidos la rencontre suivante permettant à Madeleine de se hisser en finale où elle retrouve son adversaire des championnats du monde de 2019, Shori AMADA (JPN). La Japonaise prend alors sa revanche en immobilisant notre Française.

Les mots de Madeleine Malonga (-78kg) :

"C’est difficile car c’est beaucoup d’années de travail. C’est un rêve au début puis un objectif. Nous savons que ça ne se présente parfois qu’une fois dans une vie. Je vais repartir à l’entraînement pour tout donner en 2024."

© Paco Lozano / L'Esprit du Judo

Les mots d'Alexandre Iddir (-100kg) :

Alexandre rencontre pour son entrée en lice Zelym KOTSOEIV (AZE). Notre Français ne parvient pas à trouver de solution face à son adversaire et s'incline d'un waza ari.

"C’est un profil un peu particulier, c’est vraiment le profil type qui embête un peu mon judo. C’est difficile de trouver des ouvertures".

© Paco Lozano / L'Esprit du Judo

La réaction de Larbi Benboudaoud, directeur de la Haute Performance :

"Concernant Alexandre, c’était décevant car nous savons que c’est quelqu’un qui a de grosses capacités physiques et techniques. Il n’arrive pas à passer le cap alors qu’il n’a rien à envier aux autres. C’est un travail à faire sur l’aspect psychologique. Il faut qu’il se pose les bonnes questions avec le staff et que nous essayions de résoudre ce problème pour qu’il puisse exprimer pleinement son potentiel.

Madeleine est restée bien, malgré son combat avec la Cubaine où elle reprend un waza ari. Elle ne s’est pas inquiétée. Elle a été vigilante, il n’y a que sur la finale où il n’y a pas eu de match, en un passage au sol la Japonaise a été hyper opportuniste car nous savions que la consigne était de ne pas aller au sol avec elle. Elle l’emporte. C’est un peu frustrant au vu de ce que Madeleine avait fait quand elle l’a prise en finale des championnats du monde. Je pense que ça n'aurait pas été la même chose si elle avait eu le temps de s’exprimer en tachi waza (judo debout). Elle était très triste sur le coup. Je pense qu’avec le recul, elle va apprécier cette médaille qui est sa première olympique. Ça lui permettra de rester mobilisée pour la médaille d’or qui lui manque lors des Jeux de Paris en 2024.."


Rendez-vous demain pour suivre la compétition de Teddy Riner (+100kg) et Romane Dicko (+78kg).