Fédération Française de Judo
Judo, Jujitsu, Kendo et disciplines associées

European Judo Union International Judo Fédération Paris 2024

J3 JEUX OLYMPIQUES : SARAH-LÉONIE CYSIQUE EN ARGENT !

J3 JEUX OLYMPIQUES : SARAH-LÉONIE CYSIQUE EN ARGENT !
Catégorie : JEUX OLYMPIQUES
le 26/07/2021

Un jour, une médaille. En ce troisième jour de compétition au Nippon Budokan, Sarah-Léonie CYSIQUE (- 57 kg) remporte la troisième médaille des judokas de l'Équipe de France en décrochant l'argent. Guillaume CHAINE (-73kg), quant à lui, termine sa compétition au deuxième tour, battu par le futur vice-champion olympique.

Après une première victoire face à la coréenne Jisu KIM qu'elle bat d'un waza ari, Sarah-Léonie rencontre Eteri LIPARTELIANI (GEO). Menée d'un waza ari par la Géorgienne, notre double médaillée européenne parvient à inverser la tendance en égalisant puis en s'imposant sur ippon. Son adversaire en demi-finale n'est autre que la championne du monde en titre et n°1 mondiale Jessica KLIMKAIT (CAN). Notre Française ne lâche rien et domine son adversaire aux pénalités pendant le golden score. Sarah-Léonie combat alors face à Nora GJAKOVA (KOS) pour le titre olympique mais est disqualifiée pour une action considérée comme dangereuse.

La réaction de Sarah-Léonie Cysique :

"Même si je n’ai pas encore gagné une finale, je me dis que gagner une médaille d’argent olympique, ça vaut toutes les médailles d’or du monde en Grand Prix ou Grand Slam."

© Gabi Juan / EJU

Guillaume remporte son premier combat au golden score face au Brésilien Edouardo BARBOSA.  Son chemin rencontre alors celui du champion du monde en titre et futur vice-champion olympique Lasha SHAVDATUALSHVILI (GEO) qui s'impose d'un waza ari

La réaction de Guillaume Chaine :

"Nous avons tous la capacité d’aller battre les meilleurs, de les accrocher, mais parfois ça ne suffit pas. Il faut le petit truc en plus qui fait basculer de notre côté. Ce ne sera pas aujourd’hui, je sors quand même satisfait de cette olympiade même si j’aurai aimé que cette journée se déroule autrement. C’est le judo."

© Gabi Juan / EJU

Les mots de Larbi Benboudaoud, directeur de la Haute Performance :

"Guillaume est sorti au deuxième tour. Pour le premier tour, il était un peu moins dedans, nous aurions pu croire que c’était dû au fait que ce soit le premier. Pour le deuxième il combat face au Géorgien qui va en finale, nous savions que c’était un gros concurrent. Il a été pas mal sur la saisie mais un peu trop long à déclencher. 

Sur ce type de combattant, il faut privilégier l’engagement et ça en a manqué un peu. 

Sarah était superbe et très sereine, malgré son jeune âge, nous voyons qu’elle a pris en maturité. Je suis extrêmement déçu pour elle car elle avait bien démarré le combat en finale. Comme sur le reste de la journée, elle était sereine. Elle aurait pu aller au bout. Il n’y a plus qu’à attendre Paris."


Rendez-vous demain pour suivre la compétition de Clarisse Agbegnenou (-63kg).