Fédération Française de Judo
Judo, Jujitsu, Kendo et disciplines associées

European Judo Union International Judo Fédération Paris 2024
App store Google Play

MERCREDI ÉQUIPE DE FRANCE CANNES - 22 MAI 2019 - LE DÉBRIEF'

MERCREDI ÉQUIPE DE FRANCE CANNES - 22 MAI 2019 - LE DÉBRIEF'
Catégorie : ACTUALITÉ
le 23/05/2019

Pour la 5e et avant dernière étape de la 25e saison du Mercredi Equipe de France, c’est la ville de Cannes qui a déroulé le tapis rouge aux champions venus rencontrer les jeunes judokas de la région !

Pour ce nouvel opus de la saga #MEFJudo, plusieurs étoiles du Judo français avaient répondu à l’appel et ont assuré le spectacle pour offrir une expérience inoubliable à tous les fans de Judo ! La délégation était composée de Romane Dicko, Hélène Receveaux, Loïc Pietri, Gilles Bonhomme, Cécile Grasso-Nowak, ainsi que Jean-Claude Senaud, Directeur Technique National de la Fédération, présent exceptionnellement pour l'occasion.

Cette journée commence par un réveil pour le moins matinal pour nos acteurs, avec un départ en avion prévu à 6h55 de Paris à destination de Nice ! Nos champions pensaient pouvoir terminer leur nuit pendant le vol, pas du tout ! Ils vont rapidement être mis à contribution pour signer une partie des plus de 1000 cartes autographes distribuées pour l’occasion ! Après un vol paisible, le groupe est accueilli à l’aéroport de Nice par les organisateurs locaux et se dirige vers l’Hôpital Lenval pour y faire la rencontre d'enfants pris en charge au sein des unités de soins pédo-psychiatriques pour enfants et adolescents. 

 

Plus que le superbe cadre offert par l’hôpital, situé sur la promenade des Anglais, ce sont les sourires émerveillés des enfants qui auront marqué cette matinée, pour le plus grand bonheur d’Hélène Receveaux. « C’est fou comme, à travers le sport, on peut procurer des émotions fortes, on peut amener du réconfort aux personnes qui en ont besoin. C’est pour ça que j’aime et que je participe au Mercredi Équipe de France. » dira-t-elle dans l’avion du retour, en se remémorant les images de cette matinée. Après avoir réalisé le salut et s’être échauffés, les enfants ont pu apprendre à chuter et retourner leur adversaire grâce aux conseils de leurs entraîneurs d’un jour. Malgré sa blessure, Loïc Pietri se fait un plaisir de combattre contre ces enfants qui, pour la plupart, découvrent le judo. « Pouvoir apporter du bonheur à ces enfants, leur faire oublier leurs difficultés du quotidien pendant un temps, c’est vraiment spécial pour moi. » précise Loïc. De retour dans sa ville, cette journée avait une dimension toute particulière pour le Niçois qui a pu redonner aux enfants de sa région. ». Après cela, Jean-Claude Senaud, Directeur Technique National, démontre un exercice de coordination que nos petits judokas reproduisent brillamment avant d’assister, époustouflés, à des démonstrations de nos champions. Pour Fabienne, cadre de santé qui a participé à l’organisation de cette matinée, l’objectif est atteint : « La venue des athlètes avait du sens car premièrement cela permettait de faire sortir les enfants de leur quotidien en leur offrant une animation avec une dimension exceptionnelle qui fait rêver. De plus, ce qui est important pour nous, c’est de leur montrer que l’on retrouve dans le sport, et notamment dans le sport de combat, une éthique, des règles, et des limites. Tout cela pose un cadre à ces enfants souvent désorganisés qui les aide à se structurer. ».

 

Après le salut de fin de séance et une photo souvenir pour le personnel et les enfants, la délégation de champions se rend ensuite au chevet de plusieurs enfants pris en charge au sein du service pédiatrique de l’hôpital. Ils ont notamment pu faire la connaissance du timide Louis ainsi que de la souriante Loia et sa maman, tous surpris par cette visite inattendue et grandiose. 

Après cette matinée chargée en émotions et en sourire, nos athlètes sont ensuite conduits au Palais des Victoires de Cannes, lieu choisi pour accueillir les 750 enfants qui participeront dans quelques heures à la séance de l’après-midi ainsi que leurs parents. Nos champions peuvent alors se restaurer, le temps que la salle se remplisse. À 14h, la salle continue de se remplir, et bon nombre de personnes attendent à l’extérieur ! Quelques minutes plus tard, la séance démarre et les champions sont accueillis dans une ambiance de feu !

Introduit en premier, Jean-Claude Senaud témoigne devant le public de la fierté de la Fédération de proposer une telle animation : « La FFJudo est particulièrement fière de cette animation du Mercredi Équipe de France qui incarne parfaitement l’esprit et les valeurs que nous souhaitons entretenir. […] A l’horizon des Jeux Olympiques de Paris 2024, l’ambition de la Fédération est de porter et renforcer cette manifestation afin de faire rêver de plus en plus d’enfants et de mener à bien cette mission que nous avons d’éduquer et de faire grandir nos jeunes. ». 

 

Après les présentations de tous les champions et le salut mené par Cécile Grasso-Nowak, les enfants peuvent se disperser sur le tatami et débuter un échauffement qui impliquera même les parents présents dans la salle ! Une fois les muscles prêts pour l’effort, l'entraînement débute par du travail au sol. Jean-Claude Senaud, 7e Dan de Judo, fait la démonstration de deux exercices de retournement que les enfants doivent reproduire. Certains d’entre eux ont même la chance de s’exercer contre des champions ! Les yeux étoilés, tous ces chanceux donnent toute leur énergie pour finalement parvenir à retourner leurs prestigieux adversaires. Maïra a eu la chance d’affronter Romane Dicko : « J’ai combattu contre Romane, c’était trop bien ! ».

Gilles Bonhomme, lui, observe les jeunes combattants en action et distribue ses précieux conseils. Participant pour la première fois au Mercredi Équipe de France depuis qu’il a rejoint le staff de l’Équipe de France en tant qu’entraîneur national, Gilles Bonhomme a vu sa perception de l’événement changer. Il mesure à quel point une telle journée peut avoir un impact sur le devenir de chaque petit judoka : « Le Judo nous a fait nous en tant qu’humain, il participe à la construction de sa personnalité et j’ai davantage conscience aujourd’hui de ce que nous pouvons apporter dans la construction du rêve de chaque enfant que l’on peut côtoyer, pour qu’il s’affirme en tant qu’individu. ». À l’instar de Loïc Pietri, Gilles est également originaire de la région de Nice et profite de ce retour sur ses terres pour cotoyer ses proches et notamment son frère, particulièrement impliqué dans l’organisation de la manifestation du jour. Évoluant aussi sous les yeux de ses proches, Loïc Pietri joue avec les enfants, se prête au jeu des photos. Mis à l’honneur et invité à faire revivre son titre de Champion du Monde à Rio en 2013, le licencié de l’OJ Nice conclut par un message à tous les enfants présents : « Plus petit, j’étais comme vous, j’avais des rêves et aujourd’hui, je suis Champion du Monde, donc continuez à rêver et, surtout, à croire en vos rêves ! ».

© Tous droits réservés / FFJudo

Après les exercices au sol, c’est l’heure des démonstrations de techniques debout. Première judokate française médaillée d’or aux Jeux Olympiques à Barcelone en 1992, Cécile Grasso-Nowak offre une démonstration de la technique qui lui a permis de décrocher son sacre. Une technique qui a impressionné Émilien, ravi de sa journée : « Le O-Goshi de Cécile était impressionnant ! J’aurai pas pu faire mieux, c’était super joli ! ». Les enfants ont à peine le temps de retrouver leur place initiale sur le tatami que, soudain, Teddy Riner, champion parmi les champions, fait son apparition sur l’écran de la salle pour présenter l’une de ses techniques favorite. Concentrés sur l’écran, les enfants ne voient pas Hélène Receveaux et Gilles Bonhomme qui se mettent en place au centre du tatami pour réaliser, sous les regards attentifs et à nouveau dirigés vers le centre du tapis, une démonstration d’attaques toutes plus impressionnantes les unes que les autres ! Caroline, ceinture orange et verte était particulièrement assidue : « J’ai adoré, ça m’a appris de nouvelles choses, j’étais contente j’ai rencontré des champions alors que d’habitude j’en vois à la télévision… C’était fabuleux ! »

© Tous droits réservés / FFJudo

Passée cette dernière démonstration des champions, il est l’heure de combattre pour savoir qui de la Team #ÉquipedeFrance, menée par sa capitaine Cécile Grasso-Nowak, et de la Team #Mercredi - constituées par Raphael, Keira, Gaël, Lilou, et Léo ; 5 athlètes déterminés âgés de 5 à 9 ans, allait l’emporter. Ce combat, mené en 5 manches, se déroulera sous l’oeil avisé et impartial de l’arbitre Jean-Claude Senaud. Et contre toute attente, c’est une team #Mercredi déchaînée qui va prendre le dessus sur la team #ÉquipedeFrance en l’emportant 5 à 0 malgré des manches toujours âprement disputées qui auraient pu tourner en faveur de l’équipe perdante. Les 5 vainqueurs peuvent lever les bras au ciel ; outsiders aux yeux de tous, ils ont créé l’exploit de détrôner les Champions !

 

C’est d’ailleurs sur cette victoire surprise que se termine la séance d’entraînement du Mercredi Équipe de France à Cannes. Après le salut final faisant office de cérémonie de clôture, chaque jeune licencié retrouve son club afin de poser pour une photo de groupe avec nos 6 champions qui se déplacent de groupe en groupe. Après les photos, la séance de dédicaces peut débuter afin que tous puissent repartir avec un souvenir de cette journée mémorable.

 

Il est 16h45, la séance de dédicaces se termine, les clubs sont sur le départ, les enfants se dirigent vers la sortie avec des étoiles plein les yeux, des souvenirs plein la tête et une quantité infinie d’histoires à partager avec leurs proches pour se remémorer cette journée inoubliable. La délégation peut ainsi reprendre les voitures pour se diriger vers l’aéroport de Nice. Tout comme les enfants, nos champions rentrent de Cannes avec des souvenirs plein la tête, heureux de cette journée passée à côtoyer une nouvelle génération de judokas passionnés, dont certains feront peut-être à nouveau partie de l’aventure dans quelques années ; cette fois pour, à leur tour, faire rêver les jeunes fans de Judo et leur transmettre les valeurs essentielles de tout bon judoka. 

Gilles Bonhomme, avec tout le recul que peut avoir un entraîneur, conclut : « Ces moments montrent toute l’énergie qui entoure l’équipe de France, pour tous, et à tout âge. C’est réellement marquant et ça me fait prendre encore plus conscience de la valeur de l’Équipe de France et de ce qu’elle représente. » 

 

LE MOT DES ÉLUS

« Cette animation, c’est que du bénéfice pour l’organisateur. Le Mercredi Equipe de France, c’est un service de la Fédération vers les clubs. Nous avons vécu une matinée pleine d’émotions avec des enfants en difficulté sur le plan social. Tout était très positif et l’image du Judo en ressort grandie. Cet après-midi, nous avions plus de de 800 personnes sur le tapis donc c’était encore une manifestation fantastique. Les premiers retours que j’ai eu montrent que tout le monde a adoré, que la manifestation est malheureusement trop courte, que le temps passe trop vite,… Le Mercredi Équipe de France est une action très forte qu’il faut développer dans de meilleures conditions pour que l’impact soit encore plus grand ! Il s’agit de mon premier Mercredi Équipe de France en qualité de Président donc je découvre et j’en ressors bluffé. Chapeau. »

- Lionel Gigli, Président de la Ligue PACA de Judo

 

"Cette manifestation représente un plus énorme pour le Judo dans le département car beaucoup de petits judokas étaient présents donc premièrement ça leur donne envie de continuer. De plus, souvent à cet âge-là, on sait que les enfants peuvent vite passer à autre chose et le fait de pouvoir côtoyer les champions crée du rêve qui peut les encourager à continuer dans ce sport. Pour notre comité, ça permet de valoriser l’image du Judo au local, le Judo n’étant pas un sport extrêmement médiatisé nous ne sommes pas réellement suivis par la Presse Locale, y compris sur les compétitions donc cette animation va nous permettre de bénéficier d’une valorisation intéressante. Du retour que j’ai pu avoir, les parents sont très contents et les enfants aussi donc tout est positif. Le rôle de ces animations reste avant tout d’encourager les enfants à faire du sport ; passer sa journée du mercredi à faire du sport sera toujours bien mieux que la passer devant un écran. Les champions offrent cette dimension de rêve qui encourage les enfants à pratiquer et aller au-delà de soi."

- Alexandra Arpaïa, Présidente du Comité des Alpes Maritimes de Judo

L'INTERVIEW DE JEAN-CLAUDE SENAUD, DTN