Fédération Française de Judo
Judo, Jujitsu, Kendo et disciplines associées

European Judo Union International Judo Fédération Paris 2024
App store Google Play

Interview Joseph Terhec

Interview Joseph Terhec
Catégorie : COMPÉTITION
le 15/09/2015

 

 

  • Première compétition de l’année, comment te sens-tu à quelques jours de ces championnats d’Europe ?

    Je me sens prêt (après la préparation effectuée depuis cet été, je ne peux que être prêt). Ces derniers jours ont été très fatigants, mais après un bon week-end au calme, mes batteries sont rechargées. Au niveau technique, j'ai travaillé quelques points importants pour être plus efficace. Maintenant, je crois que j'ai toutes les armes pour samedi.


     
  • Quels seront tes atouts pour décrocher l’or à Oberwart ?

Mon point fort, c'est le physique, ça a toujours été mon point fort : ma force et ma condition physique. Après, comme je l'ai dit, j'ai travaillé des points techniques et tactiques. Mais chez moi, ce qui est le plus important, c'est mon mental, mon état d'esprit. Aujourd'hui, toutes ces choses sont réunies.

 

  • Y a-t-il des adversaires que tu redoutes particulièrement ?

Au judo, j'ai appris très tôt qu'il ne faut jamais prendre un combat à la légère ; des mecs forts, il y en a dans toutes les catégories. C'est sûr qu'il y en a qu'on préférerait ne pas prendre mais si je veux aller au bout, je dois être capable de battre tout le monde. Aujourd'hui, je ne crains personne, même si certains combats seront plus compliqués que d'autres.

 

  • Quelle est la première chose que tu mets dans ton sac la veille d’une compétition ?

La toute première chose, c'est mon caleçon fétiche (avant de partir de la maison, j'ai demandé à ma mère où il était et surtout s'il était prêt). Je ne suis pas très superstitieux mais mon caleçon de compet, c'est mon truc à moi et j'y tiens.

 

  • Que fais-tu juste après avoir vu ton tirage au sort ?

Je regarde mon 1er combat, je jette un coup d'oeil au reste du tableau et après je ne le regarde plus. Avant, j'avais tendance à faire des calculs sur les combats à venir éventuellement mais maintenant, je ne regarde que le 1er combat. Et le jour J, j'avance au fur et à mesure, tour après tour. J'ai arrêté de me prendre la tête à me dire : il faut que je prenne lui ou lui ; ça c'est fini : c'est combat après combat sans plan sur la comète.

 

  • Écoutes de la musique pour te motiver ?

Avant les combats ou à l'échauffement, je suis toujours très calme en apparence mais bouillant à l'intérieur alors non, pas besoin de me mettre de la musique. Je me coupe du reste du monde naturellement, je regarde le combat d'avant le mien mais ma tête est vide, mon esprit n'y est pas. Je me répète juste les consignes tactiques du coach.

 

Merci Joseph