Fédération Française de Judo
Judo, Jujitsu, Kendo et disciplines associées

European Judo Union International Judo Fédération Paris 2024
App store Google Play

Championnats du monde seniors 2015 - Jour 4

Championnats du monde seniors 2015 - Jour 4
Catégorie : COMPÉTITION
le 26/08/2015

Clarisse Agbegnenou et Loïc Piétri confirment leur statut

Résumé de la quatrième journée

Après la médaille de bronze d'Automne Pavia, c'est au tour de Clarisse Agbegnenou et de Loïc Piétri d'assurer une place sur le podium mondial en décrochant la médaille d'argent.

Alors oui, ils vous diront qu'ils étaient venus pour le titre mais à un tel niveau mondial, et à la veille des Jeux Olympiques de Rio cette médaille d'argent conforte bien leur leadership, une médaille qui rassure.

On espérait également une médaille pour Alain Schmitt (au moins là même qu'à Rio), mais le Français n'a pas trouvé la force de sortir de l'immobilisation du Hongrois Laszlo Csoknyai au second tour.

Dans la même catégorie, son compatriote Loïc Piétri s'est lancé tranquillement dans ces championnats en battant au premier tour l'Iranien Saeid Mollaei sur sumi-gaeshi (2 yuko). Dans un rythme un peu plus soutenu, le Français lance un magnifique morote-seoi-nage qui ipponise l'Italien Antonio Ciano. Coup de chaud ensuite face à Alexios Ntanatsidis pour Loïc qui s'est fait surprendre sur un contre (yuko) du Grec. Le Français a mis la pression à son adversaire montant un à un les pénalités pour le disqualifier à la dernière seconde. Un coup de boost qui l'a remis d'aplomb pour la suite à l'image de son quart de finale contre le Brésilien Victor Penalber gérant parfaitement ce combat avec deux yuko sur ko-uchi-gari bien lancé. Qualifié pour les demi-finales, le tricolore a pris sa revanche de l'an dernier (aux monde à Chelyabinsk) sur le Canadien Antoine Valois-Fortier venu le cueillir sur son morote/ko-uchi-gari pour s'offrir une seconde finale mondiale. Médaillé de bronze à Chelyabinsk l'été dernier en battant le Japonais Takanori Nagase, Loïc avait sans doute un ascendant psychologique sur son adversaire pour reconquérir son titre mondial de 2013, mais c'est avant qu'il se fasse piéger au sol. Confiant sur sa défense en ne-waza, Loïc est resté clouer au sol immobiliser par le Japonais. Un titre à Rio en 2013, une médaille de bronze à Chelyabinsk en 2015, cette médaille d'argent vient compléter son tableau de chasse.

Podium - 81 kg

1. NAGASE, Takanori JPN 2. PIETRI, Loic FRA 3. PENALBER, Victor BRA 3. VALOIS-FORTIER, Antoine

Une médaille d'argent également pour Clarisse Agbegnenou. Notre championne du monde 2014 tenait vraiment à conserver son titre mais elle descend d'une marche pour le bonheur de la Slovène Tina Trstenjak.

Clarisse a pourtant bien démarré sa journée avec un tour de chauffe sur l'Autrichienne Hilde Drexler menant ce premier combat d'un waza-ari dans les toutes dernières secondes. La Française a retrouvé son explosivité au tour suivant en plantant la Coréenne Jiyun Bak sur son haraï/maki-komi (ippon). Toujours aussi puissante et efficace sur son kumi-kata, Clarisse s'est déjouée de la Japonaise Miku Tashiro grâce à son osoto-gari à la "Gnougnou" (waza-ari) pour assurer une place en demi-finale. On parlera plutôt d'une finale avant l'heure en affrontant sa rivale, l'Israélienne Yarden Gerbi. Les deux combattantes se connaissent, il y a de l'engagement mais pas trop de risque. il aura fallu attendre le golden score pour voir Clarisse contrer son adversaire sur o-uchi-gari (ippon).

En route pour la finale, l'ultime combat qui lui permettait de conserver son titre et confirmer sa suprématie. Opposée à la Slovène Tina Trstenjak, adversaire qui avait déjà battu Clarisse en finale du Grand Prix de Zagreb au mois de mai dernier, la tâche s'avérait difficile. Et on ne s'y est pas trompé. Mal menée d'entrée de jeu, Clarisse a subi les attaques de Slovène ne trouvant aucune solution...Même si Clarisse laisse échapper un second titre mondial, notons cependant un parcours constant après une blessure au pied, elle assure une médaille de bronze aux Jeux Européens de Baku et maintenant une médaille d'argent au monde...à un an des Jeux Olympiques, Clarisse reste une valeur sûre dans sa catégorie

Podium - 63 kg

1. TRSTENJAK, Tina SLO 2. AGBEGNENOU, Clarisse FRA 3. TASHIRO, Miku JPN 3. TSEDEVSUREN, Munkhzaya