Fédération Française de Judo
Judo, Jujitsu, Kendo et disciplines associées

European Judo Union International Judo Fédération Paris 2024
App store Google Play

CHAMPIONNATS D'EUROPE SENIORS - JOUR 1

CHAMPIONNATS D'EUROPE SENIORS - JOUR 1
Catégorie : RÉSULTATS
le 21/04/2016

On y est, les championnats d'Europe sont bien lancés et le clan français a donné le ton dans cette première journée.

Une étape cruciale en vue d'une qualification aux Jeux Olympiques de Rio et les engagés du jour l'ont bien compris. A l'image du jeune Walide Khyar qui, pour sa première participation à ce niveau européen, a réellement marqué les esprits en montrant toutes ses qualités techniques et mentales sur le tatami de Kazan pour décrocher le titre européen. Au delà de son effervescence et de sa fougue, le sociétaire de FLAM 91 s'est montré très convaincant à chaque combat avec son ura-nage fulgurant. Malgré l'alerte du britannique Ashley Mckenzie sur taï-otoshi (waza-ari), le tricolore revient en force pour continuer son aventure européenne. Plus que déterminé, il domine en quart de finale le médaillé mondial de 2013, le Géorgien Amiran Papinashvili pour arracher sa place en demi-finale. Il n'a que 20 ans et montre déjà toute une maturité dans son judo et dans son comportement. Walide maîtrise parfaitement son combat en restant solide face au Turc Bekir Ozlu avec un yuko sur un seoi inversé pour assurer sa place en finale. On y croit, Walide peut marquer ses championnats de son empreinte !
Opposé au redoutable Azéri, Orkhan Safarov, le Français a mal débuté cet ultime combat. A vouloir trop précipiter les choses, Walide se laisse contrer pour être mené d'un yuko et d'un waza-ari. Mais la persévérance a vraiment payé et il arrache son adversaire sur son fameux ura-nage qui sera certainement dans le top 10 des meilleurs ippon de ces championnats d'Europe. Première sélection, premier titre, un avantage considérable qui le place en avant pour une qualification olympique aux dépens de Vincent Limare, déchu au second tour. 

 

Ces championnats d'Europe sont également l'occasion de départager certains athlètes dans leur catégorie. Comme en - 52 kg avec Priscilla Gneto et Annabelle Euranie vraiment au coude à coude. Faire la différence pour empocher son ticket olympique ; l'objectif des deux Françaises. Si Annabelle Euranie démarre sereinement sa journée avec son uchi-mata pour accéder facilement à la demi-finale, Priscilla Gneto, quant à elle, peine à sortir victorieuse de son premier combat avec ura-nage au Golden Score. Mais la tendance s'est renversée en deuxième partie de journée, donnant un sacrée coup de boost à la Levalloisienne. Tel un diesel, celle-ci monte en puissance à mesure de son ascension. À l'instar de sa demi-finale sur la vice-championne du monde 2015, Andreea Chitu, avec un magnifique kubi-nage qui la propulse en finale.


De son côté la sociétaire du Blanc-Mesnil Sports s'est laissée déstabiliser par la double championne du monde, la Kosovare Majlinda Kelmendi en cédant deux shido, ce qui l'écarte de la finale. Certainement déçue par cette défaite, Annabelle n'aura pas trouvé les ressources nécessaires pour décrocher le bronze, dominée par la Russe Yulia Ryzhova, à domicile, en place de 3.
Redoutable et redoutée, la numéro 1 des - 52kg est vraiment décidée à régner seule dans sa catégorie. Priscilla, pourtant déterminée à casser le mythe, n'a rien pu faire face à la puissance physique de la Kosovare. Malgré sa remontée en pénalité, elle se laisse embarquer sur un haraï-goshi (ippon) qui sonne la fin de son rêve de titre européen.

 

Même dilemme pour les - 57kg avec Hélène Receveaux (numéro 7 mondiale) et Automne Pavia (numéro 8 mondiale), qui sera la meilleure ? Il aura fallu attendre les demi-finales pour assister à ce face à face 100% français afin de répondre à cette question.
Automne s'est montrée plus autoritaire que sa compatriote en la piégeant au sol assurant ainsi une place en finale laissant Hélène espérer une médaille de bronze pour sa première participation. Mais l'Israélienne Timna Nelson Levy, plus tenace sur ses ko-soto-gake écarte la Dijonnaise du podium.

De son coté Automne, en véritable patronne décroche son troisième titre européen après sa victoire sur la Bulgare d'un yuko sur uchi-mata. 

 

 

Pour cette première journée, la France se classe meilleure nation grâce aux deux titres de Walide Khyar et d'Automne Pavia et avec la médaille d'argent de Priscilla Gneto. Mais le clan français ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. 

Dès demain retrouvez Gévrise Emane et Fanny-Estelle Posvite en - 70 kg, Pierre Duprat en - 73 kg et Alain Schmitt en - 81 kg.

 

Toutes nos actualités sur nos réseaux