Fédération Française de Judo
Judo, Jujitsu, Kendo et disciplines associées

European Judo Union International Judo Fédération

France Judo mesurera l’impact sociétal des 1 000 DOJOS grâce à Sport & Citoyenneté

France Judo mesurera l’impact sociétal des 1 000 DOJOS grâce à Sport & Citoyenneté
Catégorie : 1 000 DOJOS
le 25/07/2022

France Judo devient mécène du Think Tank Sport & Citoyenneté, qui mesurera l’impact sociétal du dojo solidaire Gévrise ÉMANE de Clichy-sous-Bois, inauguré le 8 juin dernier par Emmanuel MACRON. Ce dojo sera le premier des « 5 000 équipements sportifs de proximité » à faire l’objet d’une étude d’impact. Celle-ci aura lieu en deux temps, en 2022 et 2023 : les équipes de Sport & Citoyenneté ont déjà commencé à aller à la rencontre des populations de Clichy-sous-Bois afin de définir un état des lieux de leurs besoins, puis elles les consulteront à nouveau pour mesurer l’impact de l’ouverture du dojo solidaire. Cette étude de référence permettra ensuite de piloter plus efficacement l’ouverture et le fonctionnement des futurs dojos solidaires.

 
 
Géraldine PONS, Vice-Présidente de Sport & Citoyenneté et Directrice d’Eurosport France :
 
« Sport & Citoyenneté est un Think Tank européen dont l’objet principal est d’analyser les politiques sportives et l’impact sociétal du sport. Nous produisons une réflexion sur les enjeux socio-politiques afin de participer au processus de construction des politiques sportives : sport santé, sport et éducation, sport et développement durable… Pour cela nous apportons notre expertise et notre expérience de plus de 15 ans pour promouvoir certaines thématiques à travers un réseau d’experts internationaux et mener des études et analyses quantitatives et qualitatives sur les territoires pour, au final, inciter les pouvoirs publics à prendre certaines mesures importantes pour faire changer les choses.
Ce qui nous a motivé dans le projet des 1 000 DOJOS c’est que l’on a les mêmes ambitions : France Judo a l’ambition de faire découvrir le judo et ses disciplines associées, et la finalité du Think Tank c’est de remettre les gens au sport, inciter la population à se bouger, c’est un enjeu sanitaire, sociétal et citoyen. C’est aussi de favoriser l’inclusion et de promouvoir le changement et des transformations pérennes à travers le sport.
Pour mesurer l’impact sociétal de l’installation du Dojo de Clichy-sous-Bois, nous nous appuierons sur des outils universitaires que l’on adapte au monde professionnel et au monde de tous les jours. On se sert de ces outils innovants et très précis comme des enquêtes, des questionnaires, des analyses de fréquentation et des interviews plus poussées, qui nous permettent d’analyser quantitativement, qualitativement et de manière très fine la situation, puis de déterminer des guidelines, expliquer pourquoi ce qui marche et ce qui ne marche pas. Une fois qu’on a ses guidelines on peut les appliquer à d’autres territoires ou même d’autres sports pour déterminer un modèle vertueux et développer les bonnes pratiques.
On est contents d’être en présence d’une fédération qui a les mêmes objectifs et les mêmes ambitions que nous, on sera plus fort à deux : nous amenons l’expertise et France Judo amène la matière grâce au programme 1 000 DOJOS, et ce qui va sortir de cette étude sera forcément positif pour tout le monde, et même au-delà du judo ».
 
 
Stéphane NOMIS, Président de France Judo :
 
« Le projet 1 000 DOJOS est un pilier de la stratégie de France Judo pour les années à venir. Nous avons comme objectif 2025, car nous sommes convaincus que les Jeux Olympiques de Paris 2024 sont un accélérateur, une formidable opportunité de développer le Judo français. Et cela passe par le développement d’équipements sportifs, mais avec une stratégie ciblée et innovante sur les territoires et publics les plus éloignés de la pratique ».
Il est essentiel de mesurer ce que l’on fait, car entre l’ambition et la réalisation, d’autant plus à cette échelle, il y a des écarts que nous devons surveiller. Et puis, la mesure d’impact nous permet surtout de progresser dans la conduite du projet. Nous nous inscrivons dans une démarche sérieuse, déterminée mais empreinte d’humilité car cela n’a jamais été fait. Enfin, nous avons des partenaires, privés et publics, et nous nous devons aussi de leur rendre des comptes au regard des fonds dont nous sommes bénéficiaires. En résumé, nous avons tout à gagner à le faire.
Nous travaillons beaucoup sur ce projet, nous nous donnons les moyens, nous avons embauché des salariés pour l’accélérer encore. Nous avons de l’ambition dans tout ce que nous faisons, et je remercie sincèrement tous ceux qui participent au projet. Les 1 000 DOJOS, c’est le fil rouge du développement du Judo sur tous les territoires de France, dont l’Outre-Mer, c’est l’héritage que nous souhaitons construire pour la Fédération, ses clubs, ses licenciés. Nous pensons aussi que ce modèle de développement peut être pilote pour les Fédérations, et exemplaire en termes d’association publique et privée. C’est un projet porté par France Judo, mais d’intérêt général au bénéfice de ceux qui en ont le plus besoin ».
 
 
Signature du contrat par Géraldine PONS et Stéphane NOMIS, en compagnie d’Alice BUENZOS et Julian JAPPERT (Sport&Citoyenneté) et Pierre-Julien THIEBAUT et Sylvain HAVEZ (France Judo)
© France Judo
 
 
 
Inauguration du Dojo Gévrise ÉMANE par M. Emmanuel MACRON le 8 juin 2022 © Pauce – France Judo