Fédération Française de Judo
Judo, Jujitsu, Kendo et disciplines associées

European Judo Union International Judo Fédération Paris 2024
App store Google Play

2 MEDAILLES DE PLUS !

2 MEDAILLES DE PLUS !
Catégorie : ÉQUIPE DE FRANCE
le 22/09/2018
Deux médailles supplémentaires viennent s'ajouter à l'escarcelle de notre Equipe de France grâce à Marie-Eve GAHIE (-70kg) et Axel CLERGET (-90kg) qui remportent respectivement l'argent et le bronze. En savoir plus...
 
 

Les résultats

 
Marie-Eve GAHIE (-70kg) : VICE-CHAMPIONNE DU MONDE 2018
Marie-Eve démarre sa journée par une victoire expéditive sur la Russe Alena PROKOPENKO qu'elle "ipponise" en 30 secondes. Le combat suivant est plus difficile puisqu'il lui faut attendre le golden score pour s'imposer sur la Canadienne Emily BURT. Opposée à la médaillée olympique 2016, Sally CONWAY (GBR), en quart de finale, la sociétaire de FLAM 91 (91) marque une nouvelle fois ippon et file vers les demi-finales où elle rencontre Assmaa NIANG (MAR).
 
 
Le combat tourne à l'avantage de notre Française qui se qualifie pour la finale. Marie-Eve marque waza ari mais se fait contrer et immobiliser par la Japonaise Chizuru ARAI quelques secondes plus tard.
 
 
Une déception pour la jeune femme qui décroche pourtant à 21 ans la première médaille mondiale de sa carrière en seniors.
 
Bravo à elle !
 
 
 
Podium -70kg : 1. Chizuru ARAI (JPN)  2. Marie-Eve GAHIE (FRA)  3.Yuri ALVEAR (COL)  3. Yoko ONO (JPN)
 
Axel CLERGET (-90kg) : MEDAILLE DE BRONZE
Axel enchaînent les victoires sur le Biélorusse Yahor VARAPAYEU, le médaillé mondial Donghan GWAK (KOR) et le n°5 mondial, Komronshokh USTOPIRIYON (TJK). En demi-finale, le sociétaire de Sucy Judo (94) rencontre Ivan Felipe SILVA MORALES (CUB). Un combat qu'Axel perd sur une décision arbitrale que celui-ci a dû mal à accepter sur le moment. Avec l'aide de son coach Christophe MASSINA, Axel arrive remobilisé et déterminé pour son combat pour la médaille de bronze. L'Allemand Eduard TRIPPEL (GER) qui marque pourtant waza ari en début de combat ne peut rien faire face à un Axel CLERGET impérial sur le ne waza.
 
 
 
A 31 ans, le vice-champion d'Europe 2017 remporte ainsi sa première médaille mondiale qu'il dédie à son fils Liam né en juillet dernier.
 
 
 
Podium des -90kg : 1. Nikoloz SHERAZADISHVILI (ESP)  2. Ivan Felipe SILVA MORALES (CUB) 3. Axel CLERGET (FRA)  3. Kenta NAGASAWA (JPN)
 
 
 
Aurélien DIESSE (-90kg) : NON CLASSÉ
Aurélien fait une belle entrée dans ses premiers championnats du monde seniors en battant sur ippon le Canadien Zachary BURT.
 
 
 
Notre Français est ensuite opposé au champion du monde en titre Nemanja MAJDOV (SRB). Au terme de 10 minutes de combat, Aurélien, 90e mondial, parvient à s'imposer suite au 3e shido donné par l'arbitre au Serbe. Malheureusement, le sociétaire de l'ES Blanc Mesnil Judo (93) s'incline au tour suivant, défait au golden score par Asley GONZALEZ (CUB), champion du monde 2013.

 

 

>>>Tous les résultats

>>>Plus de photos dans notre galerie

 

 

L'analyse de Stéphane TRAINEAU, Directeur des Equipes de France

Aurélien DIESSE (-90kg), le benjamin de l’Equipe de France qui était encore champion d’Europe juniors l’année dernière a fait une bonne entrée en matière.  Il gagne rapidement son premier combat et se retrouve ensuite face à un gros morceau au 2e tour : le champion du monde sortant. S’en est suivi un combat d’anthologie qui a duré 10 minutes. D’une manière très habile, et presque avec beaucoup de métier, Aurélien l’a poussé vers la faute. 2 shido à 1 shido les séparaient au golden score. Aurélien lui a fait prendre un 3e shido qui lui a permis de gagner le combat. Ce combat très dur, très éprouvant était évidemment handicapant pour lui pour la suite de la compétition. Au 3e tour, il a rencontré le Cubain champion du monde en 2013 . C’était là encore un combat très serré, un combat qui est allé au golden score. Près de 7 minutes de combat. Aurélien a fait une faute et s’est fait contrer. C’est malheureux car ça s’arrête là pour Aurélien, mais vu son jeune âge et le parcours qu’il a fait, on peut lui tirer un grand coup de chapeau, c’est très prometteur pour l’avenir.
 
Axel CLERGET (-90kg), quant à lui, fait 3 tours exceptionnels. Il maîtrise les techniques, il enchaîne au sol, c’est très précis. Il était vraiment très bien, très en jambes, très concentré, très appliqué. En demi-finale il rencontre le Cubain  Ivan Felipe SILVA MORALES, un combat largement à sa portée. On ne sait pas trop ce qui se passe en demi-finale, Axel fait un o uchi gari, il est un peu en déséquilibre sur l’arrière, il recule, il perd un peu l’équilibre et veut enchainer. Le Cubain fait une action de bras. Les arbitres après discussion décident de lui accorder un ippon alors que c’est bizarre, il n’y a pas eu de véritable technique du Cubain. On a regardé plusieurs fois les images. C’est vrai que c’est un peu sévère. Peut-être waza ari mais pas ippon. Là où Axel a été fort c’est qu’après cette très grosse déception il fallait très rapidement se reprojeter sur la place de 3 contre Eduard TRIPPEL, un jeune Allemand de 21 ans qui avait, lui aussi, fait une belle journée. Le match démarre. Axel, sur une attaque se fait contrer par waza ari. Il reste très appliqué. On lui avait dit qu’il fallait être un petit peu patient car on savait que l’un des points forts d’Axel,  c’est le combat au sol, le ne waza. On savait qu’il y avait une grosse chance à jouer là. Une chance qu’il a saisie en gagnant par ippon. Une très très belle médaille pour Axel ! A 31 ans, il vient prendre sa première médaille mondiale. Après avoir été papa il y a quelques mois, on sent vraiment que là c’est la maturité ! Je suis également très heureux de cette première médaille pour les masculins, qui vient compléter notre tableau de chasse.
 
Marie-Eve GAHIÉ (-70kg) fait une très belle journée aussi. Elle termine vice-championne du monde. On est très heureux pour elle. C’est sa première médaille mondiale car elle avait fait 5e l’année dernière. Un petit peu comme Axel, elle fait un début de compétition très propre, déterminé et précis. Le 2e tour est plus laborieux face à la Canadienne. Pour le quart de finale face à Sally CONWAY (GBR), elle marque waza ari sur un contre puis un ippon sur une immobilisation.
Elle rencontre ensuite la Marocaine Assmaa NIANG qu’elle bat et se retrouve en finale contre la championne du monde en titre Chizuru ARAI. Une finale assez incroyable car pendant la première minute, Marie-Eve a été très explosive. La Japonaise a subi véritablement l’ouragan Marie-Eve GAHIE. D’ailleurs, Marie-Eve marque waza ari pendant cette première minute. Elle est sur toutes les attaques, elle est très précise sur les mains, très forte avec un bras droit qui vient monter haut et qui appuie, qui gêne fortement la Japonaise. Et après la 1re minute, sur une reprise de garde, Marie-Eve remonte le bras droit, mais cette fois-ci elle appuie un petit peu moins. Ce qui laisse la place à la Japonaise d’attaquer en uchi mata et marque waza ari. Elle enchaîne très rapidement au sol. Le rêve de titre s’envole mais on retiendra quand même une très belle journée de la part de Marie-Eve. On est très contents de cette médaille puisque c’est sa première, et elle a 21 ans, ne l’oublions pas. Elle a donc encore beaucoup de temps devant elle pour continuer à gagner plein de médailles.
 
2 médailles, une de bronze, une d’argent et puis beaucoup de promesses montrées par Aurélien. Ca porte le bilan à 4. Demain de belles chances de médailles avec Alexandre, Cyrille, Mado et Audrey. On a encore de très belles cartes maîtresses et nos athlètes vont les jouer à fond !

 

 

 

Les engagés du jour