Fédération Française de Judo
Judo, Jujitsu, Kendo et disciplines associées

European Judo Union International Judo Fédération Paris 2024
App store Google Play

GRAND PRIX MONTREAL : RETOUR GAGNANT POUR TEDDY

GRAND PRIX MONTREAL : RETOUR GAGNANT POUR TEDDY
Catégorie : ACTUALITÉ
le 04/07/2019

Revenir à la compétition après une pause de plus d'an et demi sans le moindre combat peut sembler pari risqué pour tout sportif accompli, mais Teddy Riner n'est décidément pas un sportif comme les autres. Depuis une défaite crève-coeur en finale des Championnats du Monde 2010 toutes catégories, et jusqu'à son dernier combat en date, remporté à Marrakech pour s'offrir un historique 10e titre mondial, le Français, devenu icône du Judo mondial, avait pris part à 144 combats, sans en perdre un seul. Cette série d'invincibilité, aussi incroyable qu'improbable, était donc toujours en cours dimanche matin au moment où Teddy s'apprêtait à remonter sur un tatami de compétition pour y affronter son premier adversaire du jour, l'Américain Ajax Tadehara. Mais après une si longue absence, des questions se posent forcément sur la durée de cette folle série. Mais le décuple Champion du monde a encore une fois trouvé et donné toutes les réponses ; ce matin, les fans de Judo qui ne s'étaient pas levés dans la nuit pour suivre notre champion découvrent que la série est désormais à 148.

Il est 11h53 à Montréal et 17h53 en France lorsque, arboré d'un judogi portant la marque de ses 2 titres Olympiques et 10 titres Mondiaux, Teddy fait son entrée sur les tatamis de Montréal devant un public déchaîné et venu en nombre pour assister au retour tant attendu de l'icône du Judo mondial.

© Emanuele Di Feliciantonio / IJF 

En officialisant il y'a quelques jours l'inscription de la date du dimanche 7 juillet dans son calendrier de compétition, Teddy offrait à tous les fans de Judo un retour attendu depuis longtemps. Mais cette annonce devait avoir une saveur toute particulière pour tous les amateurs de Judo canadiens qui, pour l'organisation de la première compétition IJF de l'histoire en terre canadienne, avaient l'honneur de pouvoir compter sur ce retour majeur de la star absolue du Judo mondial. 

Encouragé par sa famille et ses proches présents dans les tribunes, Teddy entre surmotivé dans la Maurice Richard Arena de Montréal. Et comme au bon vieux temps, Teddy ne laisse aucune chance à son adversaire qui, dominé physiquement à la garde, se retrouve au sol malgré sa volonté. Avec un combat plutôt expéditif, Teddy assure parfaitement son retour à la compétition et fait économie d'une énergie qui va s'avérer précieuse par la suite.

Pour son deuxième combat, au stade des quarts de finale, Teddy aura passé légèrement plus de temps sur le tatami, sans pour autant avoir besoin des 4 minutes réglementaires pour l'emporter. Face au Roumain Vladut Simionescu, le Français trouve la faille après 2 minutes 30 de combat sur un Harai Goshi qui marque ippon. S'il y'avait des doutes, ceux-ci sont rapidement estompés, Teddy est de retour.

C'est en demi-finale que le véritable test arrive pour Teddy. Sur sa route, le décuple champion du Monde retrouve Lukas Krpalek (CZE), champion olympique à Rio dans la catégorie des - 100 kg, passé dans la catégorie supérieure et déjà monté au 2e rang mondial. Adversaire difficile à manoeuvrer, le Tchèque pose des problèmes à Teddy. Notre Français souffre et se retrouve avec deux shidos au compteur alors qu'il reste plus d' 1min30 de combat. Forcé d'attaquer, Teddy se relance et trouve quelques failles qu'il ne parvient pas à exploiter. À l'offensive, le Français fait tourner les choses en sa faveur et c'est Krpalek qui reçoit un deuxième shido. Le combat part alors au Golden Score et, à l'issue de deux minutes supplémentaires d'un combat éreintant, le licencié du PSG Judo réalise une dernière attaque qui emmène son adversaire au sol. L'épaule a touché, le waza-ari est validé ; Teddy aura souffert mais part en finale ! 

Roi de la catégorie reine, Teddy Riner s'est offert le droit de participer à l'ultime combat de la journée et permet, par sa présence, une fin en apothéose à ce Grand Prix historique dans la ville de Montréal avec un remake de la finale des Jeux Olympiques de Rio 2016 contre le Japonais Hisayochi Harasawa. Cette finale, Teddy l'avait emporté au jeu des pénalités. Le Japonais monte sur le tatami de Montréal avec une grande envie de revanche, et surtout 20 mois d'activité dans les jambes ! Mais Teddy reste Teddy et, malgré un manque de rythme évident, et sa 35e place à la World Ranking List, le Français reste l'homme à faire tomber. Le combat démarre fort et Teddy est directement à l'offensive. Mais le Japonais se défend bien et le combat s'équilibre, chaque combattant cherche à placer ses mains sans parvenir à faire tomber l'adversaire. Ce combat "de position" dure sans que quiconque ne puisse prendre l'avantage et l'arbitre distribue les shidos, si bien que Teddy et son adversaire se retrouvent tous deux à un shido de la défaite. Le combat part au Golden Score, pendant lequel Teddy se montre plus offensif, parvenant à faire tomber son adversaire sans pour autant marquer. Mais à force d'essayer, Teddy va, comme en demi-finale, trouver la faille dans la défense de son adversaire en déposant une attaque surprise. Harasawa essaie de se retourner pour éviter une nouvelle défaite contre Teddy, mais il ne parvient qu'à retirer une seule épaule. L'arbitre indique waza-ari et sa décision est confirmée par la vidéo quelques secondes plus tard. Teddy peut lever les bras au ciel. Pour cette reprise, Teddy a souffert, il a dû lutter. Cet ultime combat n'aura peut-être pas été le plus beau de la carrière de Teddy qui aura du aller chercher dans ses ressources pour l'emporter, mais son final ne se différencie en rien de celui de ses 147 derniers combats, où le bras de l'arbitre signalant le judoka vainqueur se lève en direction de notre Français. Invincible. 

 

© Emanuele Di Feliciantonio / IJF