Fédération Française de Judo
Judo, Jujitsu, Kendo et disciplines associées

European Judo Union International Judo Fédération Paris 2024

RÉTRO PARIS GRAND SLAM : DE COUBERTIN À BERCY

RÉTRO PARIS GRAND SLAM : DE COUBERTIN À BERCY
Catégorie : RÉTRO JUDO
le 09/10/2021

JUSQU'AU DÉBUT DU PARIS GRAND SLAM, FRANCE JUDO VOUS PROPOSE DE VIVRE AU RYTHME DE LA COMPÉTITION EN VOUS REMÉMORANT 50 ANS D'HISTOIRES, DE PASSIONS ET D'ÉMOTIONS. RETOUR DANS CET ARTICLE SUR LE PASSAGE DE LA SALLE DE COUBERTIN À CELLE DE BERCY.

Après 29 années passées à Coubertin, le tournoi de Paris démarre le nouveau millénaire à Bercy. Le stade de la Porte de Saint Cloud est devenu trop étroit pour accueillir un tournoi qui ne cesse de grandir. Le Palais Omnisports de Paris-Bercy permet immédiatement de tripler la capacité d’accueil du tournoi de Paris, un vrai changement d’ère pour un tournoi habitué à l’ambiance intimiste et surchauffée d’une salle de 4800 places. Le pari est tenu, le public répond présent. 

À quelques mois des Jeux Olympiques de Sydney, les plus grands champions de la planète sont présents pour l’inauguration de ce tournoi « nouvelle génération ». Les futurs champions Japonais Tadahiro Nomura et Kosei Inoue font chavirer une audience toujours aussi connaisseuse. Le judo prend rapidement ses aises à Bercy qui se découvre rapidement de nouvelles idoles comme Frédérique Jossinet ou une certaine Lucie Décosse, vainqueure du premier de ses sept titres en 2001. Pendant ce temps, le judo atteint des sommets de popularité en France. Chaque année, plus de 550 000 licenciés pratiquent dans les clubs affiliés à la FFJDA. Cette popularité se reflète encore et toujours sur le tournoi. Les personnalités publiques, issues des domaines politiques, sportifs, ou encore artistiques affluent à Bercy pour assister à une compétition qui n’a plus d’égal dans le monde. Le tournoi de Paris s’essaie à des initiatives originales sortant parfois du cadre du judo pour attirer un nouveau public. Mais les tatamis restent toujours au centre de l’attention des spectateurs qui supportent les judokas français tout en savourant une belle action réalisée par un étranger. Labellisé Super-A par les instances internationales, le tournoi de Paris change de nom en 2002 pour « Tournoi de Paris Ile-de-France ». En 2002, l’Algérienne Salima Souakri marque l’histoire du tournoi de Paris en devenant la première combattante issue du continent africain à remporter l’or. Mêmes si le record de victoire de 1988 est un souvenir lointain, l’équipe de France assume son statut de nation phare du judo mondial et il n’est pas rare de voir la délégation française briguer trois à quatre médailles, comme en 2006 où l’équipe féminine domine la compétition. 

Un an plus tard, le public parisien est le témoin de l’éclosion d’un futur géant. Alors qu’il n’a pas encore 18 ans, Teddy Riner remporte pour sa première participation au tournoi de Paris, une honorable médaille de bronze, précurseur d’une domination sans partage qui commencerait l’année suivante..  

Au crépuscule des années 2000, le tournoi de Paris est le tournoi du judo le plus prestigieux du monde. À cette période, dans sa volonté de promouvoir davantage ses compétitions internationales, la Fédération Internationale de Judo s’inspire du modèle de l’ATP (Association of Tennis Professionals) pour construire l’IJF World Tour, un circuit international composé de compétitions plus ou moins prestigieuses pour lesquelles varient la dotation et le nombre de points attribués aux athlètes. À l’instar du tournoi de Tokyo, le tournoi de Paris est classé parmi les Grand Slam. L’IJF World Tour est lancé : que le show commence !  


Réservez dès maintenant votre place pour le Paris Grand Slam 2021 les 16 et 17 octobre prochains sur www.parisgrandslamjudo.fr/billetterie.