Fédération Française de Judo

Judo, Jujitsu, Kendo et disciplines associées

Prenez votre licence en ligne à la Fédération Française de Judo

LE PES

La commission nationale du sport de haut niveau a validé le Parcours de l'Excellence Sportive (PES) de notre fédération le 26 janvier 2010. Ce PES a pour objectif principal, de préparer les judokas aux championnats du Monde et Jeux Olympiques.

Le texte du PES : Télécharger

Liste globale des entraîneurs et coordonnateurs de Pôles

Cartes poles PES
Amiens
Aquitaine
Auvergne
Besançon
Bordeaux Pôle France
Caen
Centre-Orléans
Centre-Tours
Corse
Dijon
Grenoble
IDF - Bretigny
INSEP
Institut du Judo
La Réunion
Lille
Limoges
Lyon
Marseille Pôle France
Marseille Pôle Espoirs
Metz
Montpellier
Nantes
Nice
Orléans Pôle France
Poitiers
Reims
Rennes
Rouen
Strasbourg Pôle France
Strasbourg Pôle Espoirs
Toulouse

Le parcours de l’excellence sportive organise l’ensemble des structures labellisées par le ministère de tutelle et des dispositifs d’entraînement permanent, ainsi que l’accompagnement du sportif pour atteindre le plus haut niveau international.

 

Le projet fédéral, tout en privilégiant la cohérence des actions menées au niveau national et au niveau territorial s’attache à distinguer clairement ce qui relève du judo de haut niveau, de ce qui contribue à l’accès à celui-ci ou à l’émergence des potentiels.

 

LE TRIPLE PROJET HAUT- NIVEAU, le PES comporte trois volets ayant pour objectifs:

  • Classer la France parmi les meilleures nations mondiales aux Jeux Olympiques et aux championnats du monde.
  • Former des champions qui trouvent une place dans la société (formation scolaire, universitaire, professionnelle).
  • Faire en sorte que le judoka atteigne son plus haut niveau technique et sportif ce qui lui permettra de prendre des responsabilités dans le judo français (professeur, arbitre, commissaire sportif, dirigeant…)

 

 

LA STRATEGIE du PES 2013 – 2017 est de passer d’un système fondé sur le fonctionnement des structures d’entraînement à un système centré sur le parcours du judoka.

 

Le système est ouvert, le judoka évolue dans le PES en fonction de son niveau sportif et de sa maturité, il n’y a pas de passage obligé, différents parcours sont possibles. Le sportif évolue dans une démarche progressive vers son meilleur niveau.

 

Les judoka sont regroupés dans les différents pôles par niveau sportif et non pas exclusivement par catégorie d’âge. Ils ont un objectif commun (atteindre le haut niveau pour ceux des pôles espoirs, atteindre le niveau international pour ceux des pôles France jeune et le pôle France de l’institut du judo, atteindre les podiums mondiaux et olympiques pour l’INSEP).

 

L’opposition sportive avec des partenaires variés est fondamentale dans la progression du judoka.

 

Les regroupements nationaux et les entraînements sur les pôles assureront un brassage inter générationnel permettant la transition de la catégorie cadets/cadette à juniors et de juniors à seniors.

 

Le judo est un sport à maturité tardive, le PES suit une démarche progressive du club vers le plus haut niveau.

 

L’ENCADREMENT SPORTIF ET L’ACCOMPAGNEMENT DU JUDOKA, sont des interactions entre les différentes structures. Le travail en équipe est nécessaire, il suit les principes suivants :

  • Le club est présent à tous les échelons du PES. Le club a un rôle d’accompagnement du judoka dans son parcours, la majeure partie de l’entraînement étant assurée par le pôle, le coaching en compétition en dehors des tournois inscrits au programme sportif des pôles reste de la responsabilité du club. Le Pôle ne doit pas se substituer au club.
  • Le PES doit laisser aux clubs et aux ligues leurs prérogatives dans le suivi des judoka en compétition.
  • Les pôles espoirs, pôles France jeunes et le pôle seniors de l’IJ sont des structures ouvertes, les judoka hors structures peuvent participer aux entraînements du pôle.
  • L’implication des professeurs de clubs formateurs sur les pôles espoirs est souhaitable.
  • Le travail d’équipe entre les entraîneurs du pôle espoirs et du pôle France de la même région ou de la même ville est indispensable.

 

Le partage des connaissances et d’expériences de l’encadrement est régulier, la formation de nos cadres est permanente.

 

A – PÔLE FRANCE INSEP

Objectif du judoka : gagner les médailles européennes et mondiales

Objectif de la structure : alimenter les équipes de France et former la future élite

 

Période d’entrainement individualisé très intense et de préparation aux échéances européennes et mondiales. Les stages à l’extérieur du pôle sont nombreux.

 

L’effectif est de 30 à 40 garçons et de 30 à 40 filles qui constituent l’élite du judo français.

 

B – PÔLE FRANCE de L’INSTITUT DU JUDO

 

Objectif du judoka : gagner un titre national 1D et des médailles internationales juniors ou seniors -23 ans ou seniors.

 

Objectif de la structure : alimenter l’INSEP et constituer un « réservoir » de judoka de niveau international

 

Le recrutement est national. Niveau sportif : les 7 meilleurs seniors 1D ou les 5 meilleurs juniors + potentiels repérés par la Commission d’Admission en PES.

 

Période d’entrainement très intense et d’acquisition de la dimension internationale en seniors.

 

Les juniors admis à l’IJ sont des post bac, les scolaires restent en pôle France jeune.

 

C – PÔLES FRANCE JEUNE

 

Objectif du judoka : gagner un titre national et des médailles internationales dans sa catégorie d’âge.

 

Objectif de la structure : préparation à l’international ; alimenter l’INSEP et l’IJ.

 

Période d’entraînement plus intense qu’en pôle espoirs (augmentation du volume et exigences plus élevées) travail plus individualisé.

 

Le recrutement est national ; à partir de cadets 2 jusqu’à jeunes seniors : niveau sportif dans les 5 meilleurs français cadets ou juniors + potentiels repérés par la Commission d’Admission en PES.

 

Les pôles France travaillent en étroite relation avec les entraîneurs nationaux, ils suivent un programme national pour les tournois et les stages. Les échanges avec les pôles France INSEP et IJ sont organisés ainsi que les regroupements avec les pôles espoirs de leur zone géographique.

 

Les pôles France de Bordeaux, Orléans, Marseille et Strasbourg accueillent de 40 à 70 garçons ou filles.

 

D – PÔLES ESPOIRS

 

Objectif du judoka : accéder au haut niveau

 

Objectif de la structure : détecter et alimenter les PF

 

Période de formation technique générale, de perfectionnement et de formation globale du judoka.

 

Le recrutement régional est privilégié. Niveau sportif interrégional ou régional reconnu.

 

A partir de minimes 2 jusqu’à jeunes seniors.

 

Les résultats et l’engagement dans le triple projet sont les principaux critères d’évaluation des judokas.

 

Les Pôles Espoirs sont la première étape d’accession au haut niveau, ils assurent la transition entre les dispositifs territoriaux d’accès à la pratique compétitive situés en amont du PES (CREJ) et les pôles France.

 

E – CENTRE NATIONAL de HAUT NIVEAU JUJISTU (Structure intégré au pôle France d’Orléans))

 

Depuis septembre 2012, pour faire face à la concurrence internationale, la FFJDA a mis en place un centre permanent d’entraînement à Orléans dont la dénomination est : Centre National de Haut Niveau JUJITSU.

 

L’objectif de ce centre d’entraînement est de former la relève des équipes de France actuelles. Cet objectif s’inscrit dans la durée sur 2 olympiades.

 

Le Centre National accueille les judokas des Pôles France, des Pôles Espoirs qui souhaitent s’orienter vers le jujitsu mais également des jujitsukas présentant les critères sportifs et scolaires ou universitaires suffisants.

 

Le recrutement est national, à partir de juniors 2 jusqu’à jeunes seniors : niveau sportif dans les 6 meilleurs juniors ou seniors + potentiels repérés par la Commission d’Admission en PES ou par le staff national Jujitsu.

 

L’effectif est mixte de 15 à 30 jujitsukas.