Fédération Française de Judo
Judo, Jujitsu, Kendo et disciplines associées

European Judo Union International Judo Fédération Paris 2024

À LA RENCONTRE DE... BENOIT DINEL, ENSEIGNANT DE L'US GUIGNEN

À LA RENCONTRE DE... BENOIT DINEL, ENSEIGNANT DE L'US GUIGNEN
Catégorie : CLUBS
le 17/12/2020

L'US Guignen, un club qui se porte bien !

Depuis le début de la crise sanitaire, Benoit Dinel, professeur du club l'US Guignen, s’est parfaitement adapté à la situation pour le bon vivre de son groupe.

 

Benoit, comment vous êtes-vous adapté à cette situation inédite ?

Etant professeur de sport dans un hôpital, j’étais sur les deux fronts, mais il fallait que je maintienne un lien social avec les adhérents. Il fallait trouver des solutions et des idées qui plaisent.

 

Qu’avez-vous mis en place ?

Je me suis focalisé sur les plus jeunes. On a mis en place des défis, des jeux, des parcours dans leurs maisons… Ils nous relayaient leurs vidéos que nous partagions sur nos réseaux sociaux.

On a également écrit une chanson « Le pingouin judoka » et on a pu monter un clip parce qu’ils ont tous joué le jeu. Un engagement qui nous a valu un article dans « l’Ouest France » qui publie dans toute la région. 

 

Comment vous êtes-vous entraînés malgré les différentes mesures sanitaires ? 

Avec l’aide des bénévoles, à chaque reprise post confinement, on a pu mettre en place un système d’entraînement en extérieur par groupe de 6 à 8. À chaque opportunité de reprise, on était sur le qui-vive pour proposer des activités aux licenciés, sans kimono, mais on bougeait quand même. On a également pu faire la remise des ceintures (fin juin), toujours en extérieur. On ne voulait pas faire attendre les judokas et il fallait marquer le coup, surtout avant le départ en vacances. Et tout le monde était ravi. 

 

Et comment se porte le club en ce nouveau début de saison ? 

Premièrement, notre forum des associations s’est super bien passé avec, à la clé, une agréable surprise : le club compte plus de licenciés que la saison dernière. Nous sommes passés de 138 à 148 adhérents et nous venons récemment d’avoir 3 nouveaux licenciés grâce au bouche à oreille. Pour un petit club comme le nôtre c'est déjà pas mal.

 

Et quels retours avez-vous eu de la part des parents ?

Les parents étaient vraiment ravis. Ça me tenait vraiment à cœur car ils ont payé et ils devaient avoir leur prestation. Le 28 août, on a offert une journée gratuite à tous les judokas.

Tout ceci est aussi possible grâce à notre mairie qui nous a toujours accompagnés et suivis tout au long de cette période. C’est un réel soutien pour nous.

En parlant de retour positif, nous avons également reçu un don anonyme pour avoir maintenu le lien social pendant cette période.

 

Le 15 décembre, la reprise des activités des clubs pour les mineurs a été annoncée. Qu’avez-vous déjà mis en place ?

On a repris le jour même, aussitôt le feu vert donné. On a accès au dojo, la mairie nous a rapidement suivi parce qu’ils voient que nous respectons les mesures sanitaires. Nous avons remis le kimono et, même si on n'a pas droit de faire des techniques, ni des combats, on a fait ce qu’on pouvait.

Hier, (le 16 décembre) le club a décidé d’offrir des pères Noël en chocolat à tous les enfants et c’est Madame la Maire qui a fait la remise. 

 

Je tiens une fois de plus à remercier tous les bénévoles qui nous ont vraiment aidé. On a un bénévole qui va chercher les enfants les mardis et vendredis à la sortie de l’école, pour aider les parents. Grâce à eux, on arrive à mettre en place pas mal de choses pour aider les parents.