Fédération Française de Judo
Judo, Jujitsu, Kendo et disciplines associées

European Judo Union International Judo Fédération
Afficher le sous menu

Animateur suppléant

POSITIONNEMENT DE LA QUALIFICATION ET PRÉROGATIVES D’EXERCICE
« Animateur suppléant » est une qualification fédérale, délivrée par les ligues, qui permet à son titulaire d’assister avec une réelle efficacité pédagogique un enseignant titulaire d’une certification lui conférant l’autonomie pédagogique pour l’enseignement du judo-jujitsu (BPJEPS, DEJEPS, DESJEPS, BEES, CFEB).
L’animateur suppléant est sous la dépendance fonctionnelle de cet enseignant qui est son tuteur, il intervient dans un cadre bénévole.
Il ne peut exercer que dans le cadre des activités de l’association où il est licencié.
Il peut intervenir seul en cas d’absence de l’enseignant pour cause de maladie, encadrement de compétition, formation continue fédérale, empêchement exceptionnel.
Ce remplacement occasionnel ne pourra excéder une période continue d’un mois.
Au-delà de ce délai les responsables du club devront faire appel aux services d’un enseignant dont la qualification sera reconnue par la ligue.
Cette qualification ne permet pas de délivrer des grades.
 
PARCOURS DE FORMATION
Le titre d’animateur suppléant est obtenu après :
un stage pédagogique d’une durée minimale de 50 heures effectué dans une association affiliée à la FFJDA
L’expérience est attestée par l’enseignant responsable, tuteur de l’animateur suppléant ;
une formation organisée par la ligue d’une durée minimale de 30 heures ;
une évaluation finale organisée par l’IRFEJJ.
 
EXIGENCES PRÉALABLES A L’ ENTRÉE EN FORMATION
. être présenté(e) par le président et le professeur du club où le candidat est licencié,
. être titulaire de la qualification d’assistant club (sauf pour les candidats au moins 1er dan qui en seront dispensé),
. être âgé d’au moins 18 ans au jour de l’évaluation finale,être au moins ceinture marron,
. être licencié(e) à la FFJDA pour l’année en cours,
. être titulaire d’un passeport sportif en cours de validité,
. être titulaire du PSC1.
 
PROGRAMME DE FORMATION
. les habiletés techniques fondamentales et le programme technique de la Méthode Française d’Enseignement
  (de la ceinture blanche à la ceinture marron),
. 5 séries du nage no kata,
. la séance type de judo et l’utilisation des procédés d’apprentissage pour chacune des trois périodes de la Méthode Française
  d’Enseignement,
. la conception et la conduite d’un cycle d’un mois sur chacune des trois périodes de la Méthode Française d’Enseignement,
. droits, devoirs et responsabilité de l’éducateur,
. hygiène et sécurité dans les dojo, conduite à tenir en cas d’accident,
. historique et finalités du judo (l’éducation par le judo),
. les bases du fonctionnement réglementaire du club,
. le système fédéral (organisation, licence, assurances, passeport, activités proposées aux différents âges, systèmes de
  formation des enseignants).
 
COMPÉTENCES ATTENDUES
Au terme de la formation les candidats devront :
. être capable de préparer et de conduire un cycle de séances d’une durée d’un mois, sur chacune des 3 périodes de la Méthode
  Française d’Enseignement,
. être capable de conseiller et de corriger individuellement les élèves sur leurs réalisations techniques,
. être capable de démontrer les principales habiletés techniques fondamentales et le programme technique de la Méthode
  Française d’Enseignement (jusqu’à la ceinture marron et comprenant les 5 séries du Nage no kata),
. être capable de participer à l’accompagnement de collectifs sur des animations et des compétitions,
. être capable d’encadrer une compétition comme commissaire sportif ou comme arbitre,
. être capable de présenter oralement l’activité, son historique et ses finalités,
. être capable d’assurer la sécurité lors de la pratique au niveau des individus et de l’environnement matériel.
 
ÉVALUATION FINALE
L’évaluation finale se déroulera sur une épreuve d’au moins une heure en situation réelle d’enseignement suivi d’un entretien.
Les candidats présenteront à cette occasion un dossier pédagogique composé d’une dizaine de grilles de séances qu’ils auront dirigées durant leur stage en club.
Les candidats au moins 2ème dan, pourront accéder directement à l’évaluation finale sous réserve qu’ils correspondent aux exigences préalables d’entrée en formation demandées aux autres candidats et que le directeur technique de l’association atteste d’une expérience pédagogique en tant qu’assistant d’au moins 50 heures.
 
DISPOSITIONS GÉNÉRALES
La décision d’intervention en autonomie pédagogique d’un animateur suppléant relève de l’autorité du président de l’association ou de son représentant mandaté à cet effet.
. un responsable de l’association devra être présent lors des interventions de l’animateur suppléant,
. pour conserver leur qualification les animateurs suppléants doivent participer à au moins 20 heures de formation continue
  organisées ou reconnues par l’IRFEJJ, sur la saison sportive,
. un fichier des animateurs suppléants sera tenu au niveau régional avec un suivi annuel des populations.
  Ces informations  seront communiquées à la commission nationale de la formation,les animateurs suppléants seront invités
  aux stages de formation continue organisés par l’IRFEJJ,
. a valorisation de l’expérience acquise sera prise en compte pour accéder à des qualifications supérieures.