Fédération Française de Judo
Judo, Jujitsu, Kendo et disciplines associées

European Judo Union International Judo Fédération Paris 2024
App store Google Play

Sources de financement directes

CUCS (Contrat Urbain de Cohésion Sociale)

Depuis le 1er janvier 2007, les « Contrats Urbains de Cohésion Sociale » mettent en place un nouveau cadre contractuel de la politique de la ville en faveur des quartiers en difficulté. Ils sont signés avec les communes dans lesquelles se trouvent un ou plusieurs territoires en difficulté dont la liste est établie par arrêté du Ministre de l'emploi, du logement et de la
cohésion sociale.
L'Etat s'engage prioritairement sur cinq champs :

  • L’amélioration de l'habitat et du cadre de vie ;
  • L’accès à l'emploi et le développement économique ;
  • L’action éducative (réussite scolaire, sport, culture) ;
  • La citoyenneté et la prévention de la délinquance ;
  • L’amélioration de la prévention et de l'accès à la santé.

Le contrat urbain de cohésion sociale fait l'objet de conventions pluri annuelle de financement entre l'Agence de cohésion sociale, l'État et les collectivités locales. Ces conventions garantissent la pérennité des engagements de l'État, qu'il s'agisse des financements de l'Agence ou des financements des autres ministères.
Pour en savoir plus :

- Fiches thématiques des Contrats Urbains de Cohésion Sociale : http://www.ville.gouv.fr/pdf/dossiers/cucs/cucs-fiches-thematiques.pdf
- Guide méthodologique des Contrats Urbains de Cohésion Sociale :

doc02_guide-methodo-contrats-urbains-cohesion.pdf 155,52 kB

CNDS (Centre National de Développement du Sport)

Crée par le décret n°2006-248 du 2 mars 2006, le CNDS se substitue au Fond National de Développement pour le Sport. Cet établissement est placé sous la tutelle du ministre chargé des sports qui fixe les orientations générales de son action. L’ensemble des engagements contractés par l’Etat envers les collectivités territoriales et les associations au titre du FNDS sera repris par le CNDS de même que l’exécution des contrats de plan Etat-Région concernant les projets d’équipements sportifs.
Il a pour objet :

  • Le développement de la pratique sportive par tous les publics par l’attribution de subventions de développement à des associations sportives, des ligues, des comités régionaux et départementaux ;
  • L’aménagement du territoire dans le domaine sportif par l’attribution de subventions d’investissement aux associations sportives agréées par le ministère de la jeunesse, des sports et de la vie associative et collectivités territoriales ;
  • La promotion du rayonnement international du sport français.

Les dossiers de subvention de fonctionnement aux associations et groupements sportifs sont examinés par des commissions régionales et départementales.
Pour la campagne 2007, les actions susceptibles d’être subventionnées au titre de la part territoriale du CNDS sont :

  • L’offre de la pratique sportive ;
  • La formation ;
  • L’emploi ;
  • L’accès au sport de haut niveau ;
  • La promotion de la santé, la médecine sportive et la prévention du dopage.

PRE (Plan de Réussite Éducative)

Eléments clés du plan de cohésion sociale, les dispositifs de réussite éducative visent à donner leur chance aux enfantes et aux adolescents ne bénéficiant pas d’un environnement social, familial et culturel favorable à leur réussite. Ils visent à
accompagner dès leur petite enfance des enfants et des adolescents présentant des signes de fragilité et des retards scolaires en cherchant à prendre en compte la globalité de leur environnement. Les dispositifs de réussites éducatives s’adressent prioritairement aux enfants et aux adolescents habitant en zone urbaine sensible ou scolarisés dans un établissement relevant de l’éducation prioritaire.
Cette politique de soutien personnalisé vise :

  • Donner à chaque enfant en difficultés les chances de réussir son parcours éducatif ;
  • Favoriser un parcours d’excellence pour les jeunes issus des quartiers en difficultés et des réseaux d’éducation prioritaire.

Des parcours éducatifs sont élaborés en mobilisant un collectif de professionnels sociaux, sanitaires et éducatifs, en mettant en œuvre avec les parents, essentiellement hors du temps scolaire, un accompagnement des enfants et adolescents, voire une prise ne charge à caractère social, sanitaire éducatif, culturel, en assurant une évaluation et une
adaptation du dispositif au regard de la situation individuelle de chaque enfant concerné et de sa famille, en apportant un soutien direct aux parents afin de leur permettre d’améliorer les conditions de vie de leur enfants et de les aider dans leur fonction parentale.

le guide méthodologique de la DIV au format PDF   
la note de cadrage de la DIV au format PDF   
le dossier de presse au format PDF   

PAS (Parcours Animation Sport)

Le parcours animation sport vise à offrir à 2500 jeunes rencontrant des difficultés d’insertion sociale et/ou professionnelle et issus des zones urbaines sensibles, l’entrée dans un parcours pour accéder à un emploi d’animateur ou d’éducateur. Le parcours individualisé proposé à chaque jeune se verra par un référent qui a pour objectif de le conduire vers l’obtention d’un diplôme d’état du ministère de la jeunesse, des sports et de la vie associative. Il comporte également l’accès à un contrat de travail aidé destiné à assurer aux jeunes une situation sociale au cours de leur formation et à leur donner une réelle expérience professionnelle. Sont plus particulièrement concerné par le PAS les jeunes âgés de 16 à 30 ans résidant ou intervenant dans les ZUS, en difficulté d’insertion sociale et professionnelle.
Les conditions à remplir sont :
- envisager un réel projet professionnel dans le secteur du sport ou dans le secteur de l’animation
- justifier d’une première expérience dans l’animation
- avoir un minimum de base à l’oral et à l’écrit en relation avec le niveau attendu au diplôme visé
- pratiquer une ou plusieurs activités sportives
[ Téléchargez le document d’information sur le Parcours Animation Sport au format PDF ]