Fédération Française de Judo
Judo, Jujitsu, Kendo et disciplines associées

European Judo Union International Judo Fédération Paris 2024
App store Google Play

Interview de Romane Dicko

Interview de Romane Dicko
Catégorie : ACTUALITÉ
le 08/02/2017

Tout juste sortie des cadettes, Romane Dicko (17 ans) sera la benjamine de l’équipe de France au Paris Grand Slam de ce week-end.

Pour sa première participation à ce grand chelem, la sociétaire du Randoris Club Villeneuve Roi (94) revient sur sa préparation et son envie d’en découdre avec ses aînés.

Dans quel état d’esprit te prépares-tu pour ta première participation au Paris Grand Slam ?

Romane Dicko : Paris c’est incontestablement le plus grand tournoi international seniors donc je me dis que c’est quand même une chance d’être sélectionnée à ce tournoi. Je viens de passer chez les juniors donc je pars sans pression car je sais que j’ai encore beaucoup à apprendre et rien à perdre face à ces seniors qui ont certainement l’habitude d’y participer.

 

© Fabrice Bouvart/FFJudo 

As-tu une certaine appréhension à te confronter aux seniors étrangères ?

Romane Dicko : Oui forcément comme j’ai pu l’avoir aux championnats de France seniors 1re division (ndlr championne de France +78kg à Montbéliard, novembre 2016) face aux seniors françaises. Et cette appréhension sera certainement encore plus forte vu le niveau de ce tournoi. Je garde en tête que je n’ai rien à prouver, j’y vais pour mettre un pied chez les seniors et pour me jauger face à elles sans aucune pression.

Finale des championnats de France seniors 1re division à Montbéliard                               © Jean-Bernard Dalleau/FFJudo 

 

Tu seras à l’AccorHôtels Arena de Bercy devant le public français, ce sera pour toi une pression ou bien te serviras-tu de ces encouragements pour arriver à tes fins ?

Romane Dicko : Je pense qu’il y aura un peu des deux… On sera à domicile et c’est à Bercy, rien que ça c’est énorme. Le public français est toujours à fond derrière l’équipe de France et c’est un point fort qui peut nous aider à nous transcender surtout que l’on sera quatre Français par catégorie donc assez nombreux sur les tatamis pour que les supporters soient présents. Je vais sûrement avoir une petite appréhension quand je me lancerai mais après je pense qu’il faudra faire abstraction, rester concentrer et prendre tout ce soutien pour en faire une énergie positive et s’en servir pendant les combats.

Ta famille sera présente ?

Romane Dicko : Oui, ma famille et mon club (Randoris Club Villeneuve Roi) seront présents. Ils viennent à cinquante, donc oui il y aura du monde. Ils se déplacent spécialement pour moi et je suis contente même si ça me met un peu la pression.

Qu’est-ce qu’il y a de particulier dans le sac de sport de Romane Dicko ?

Romane Dicko : [rires…] J’ai toujours dans mon sac du sucre. Je ne sais pas pourquoi je mange du sucre pendant les compétitions, avant les combats, pour certainement me donner du peps. Du sucre et de l’eau et c’est parti pour toute la journée !

Est-ce que tu as un petit rituel avant tes combats pour te donner un peu plus confiance ?

Romaine Dicko : Certains aiment écouter de la musique pour rester dans leur bulle mais ce n’est pas mon cas car j’ai l’impression de m’isoler. Même si je ne parle pas je reste entourée, j’aime entendre tous les bruits ambiants. C’est une manière à moi de me mettre dans ma bulle sans trop me renfermer.

Quelle sera ta devise pour gagner ce Paris Grand Slam ?

Romane Dicko : Tente le tout pour le tout, t’as rien à perdre !